Plasticien-sculpteur
CATALÁA
  • Accueil
  • Processus de création
  • Extraits de textes
  • Quelques revues de presse
  • Biographie
  • Actualités et Contact
  • Enseignement
  • Rush d'atelier
  • Des parcours à échelle urbaine sous forme d’installation permanente (toujours en 7 éléments) telle est l’autre caractéristique de la recherche de Cataláa.

    La réalisation de Blanc-Mesnil au nord de Paris sur 7000 m² lui valut le soutien de Dani Karavan (Prix Praemium Imperial Japon 1997 équivalent du prix Nobel pour les artistes). Karavan lui a présenté le critique d’art Pierre Restany. Ce dernier a écrit plusieurs articles sur son travail, après une série d’entretiens approfondis, tous enregistrés à l’atelier de Cataláa.

    Ce parcours comprend sept étapes :

    - un mémorial 27 m de haut en béton noir (création mondiale) de pierre volcanique et de mica avec 7 grands vides + colonne à échelle humaine avec 7 petits vides + ifs ;
    - le parcours proprement dit sur 7000m² avec cheminement de pavés de granit gris puis de galets de marbre blanc ;
    - une flèche de bronze de 12,50 m et de 1 tonne 5 + lumières ;
    - un banc demi circulaire de 12 m de diamètre ;
    - un arbre Ginkgo Biloba, vivant-vecteur-d'espace-temps ;
    - trois portes monumentales de 130 tonnes en béton de marbre blanc (création mondiale) de 6, 8 et 10 m de haut, avec une spirale au sol ;
    - une dernière partie en mail symétrique avec deux fois sept bancs rouges et deux fois sept prunus.


    Cette réalisation a permis à Cataláa d’être invitée dans plusieurs universités dans le monde et d’avoir une exposition personnelle en Afrique du Sud lors de l’inauguration de l’institut culturel français de Johannesburg.